Chargemente en cours de…

L’Ancienne Douane, constitue avec la Cathédrale, le Palais des Rohan et la Petite- France, l’une des curiosités les plus visitées de Strasbourg. C’est également un témoin essentiel de la prospérité commerciale de la Cité Alsacienne. Le Bâtiment initial avait été érigé en 1358, sur l’emplacement dénommé « Salzhof » (Cour de sel), dont un parchemin de 1143 rappelle qu’on y entreposait les produits des salines de Lorraine, qui étaient alors expédiés au-delà des Vosges. En 1401, le rez-de-chaussée de l’édifice fût racheté par un boucher du nom de «Spanbett », qui y exploita une auberge. Le reste de l’immeuble servait d’entrepôt aux marchandises en provenance de l’extérieur de la ville, et assujetties aux différents péages en vigueur. Cette Salle du Commerce ( Kaufhaus) était placé sous l’autorité du « Kaufhausherr » , qui était nommé à vie, après avoir été choisi parmi les plus grands Bourgeois de la ville, dont il devenait par cette occasion, le principal collecteur d’impôts indirects. De grandes foires étaient organisées au Kaufhaus, notamment celles de la St-Martin, où l’on exerçait le commerce du sel , du vin, et de la viande, ou bien encore la foire St-Jean.

En 1497, pendant cette foire de la St-Jean, un incendie éclata dans l’auberge « Zum Spanbett ». Un bon nombre de personnes n’eurent d’autre issue pour échapper aux flammes, que de sauter dans la rivière. D’une des fenêtres étroites, par laquelle l’on pût encore se sauver, se glissa alors un moine corpulent, mais celui-ci, arrêté par son embonpoint, causa la mort de 26 personnes. En 1507, cette auberge fût reconstruite avec les fonds de « l’Oeuvre Notre-Dame ». Avec le développement de l’activité commerciale, de nombreux aménagements et agrandissements furent progressivement réalisés, et en particulier en 1751, sous la conduite de l’Architecte Municipal « Boudhors ». Suite au départ de la douane, en 1803, en raison du déplacement du trafic vers la zone portuaire, le nouveau bâtiment, appelé désormais « Ancienne Douane », connut diverses utilisations, comme le Marché aux Vins jusqu’en 1842. Dès 1853, l’édifice fût attribué à l’administration des contributions indirectes, qui y installa un magasin de tabac en feuilles. En 1897, un nouvel aménagement en fît le Marché aux Poissons des Strasbourgeois.

Le 11 août 1944, durant la seconde guerre mondiale, le bâtiment fût presque entièrement détruit par un bombardement aérien. C’est à ce triste sort qu’on l’abandonna pendant près de 18 années. Le 4 mai 1962, la ville de Strasbourg, sous l’autorité de Pierre Pflimlin, décidait de le faire renaître ; Et, sous les directives de l’Architecte « Will », tout en respectant les parties classées « Monuments Historiques », l’immeuble retrouvera la silhouette de sa toiture à pente raide, avec ses innombrables lucarnes et ses pignons gothiques.

Depuis février 1966, « l’Ancienne Douane » abrite à nouveau une Brasserie Alsacienne, renouant ainsi avec un passé voué au culte de la gastronomie. Pourtant, le sort s’est acharné une fois de plus sur la bâtisse, dans la nuit du 8 juin 2000, lorsqu’un incendie ravagea tout l’intérieur de la brasserie. Vous découvrez aujourd’hui « l’Ancienne Douane », comme lors de sa réouverture, en 2001, après un an de travaux, en y retrouvant l’ambiance chaleureuse de ses boiseries, et la convivialité qui la caractérisent.

Contacter le propriétaire

Heures d'ouverture

Lundi

12:00 à 14:00 et de 19:00 à 22:00

Mardi

12:00 à 14:00 et de 19:00 à 22:00

Mercredi

12:00 à 14:00 et de 19:00 à 22:00

Jeudi

12:00 à 14:00 et de 19:00 à 22:00

Vendredi

12:00 à 14:00 et de 19:00 à 22:00

Samedi

12:00 à 14:00 et de 19:00 à 22:00

Dimanche

12:00 à 14:00 et de 19:00 à 22:00